‘Nooit bij stilgestaan dat een hek goed kan zijn voor het welzijn van een dier’

« Pour la première fois de ma carrière, je suis chargé de l’aménagement d’une porcherie », explique Harold Hagelaars (45 ans), « Je n’avais jamais travaillé avec des porcs auparavant ». Issu du secteur du métal avec une formation mécanique en poche, il travaille aujourd’hui comme chef de projet chez Vereijken Hooijer B.V.

Découvrez notre nouveau chef de projet

« Pas si fou que ça » ajoute-t-il. « L’étable de Vereijken est en métal, et j’ai toujours travaillé avec différentes techniques de production d’acier et de métaux. Quand j’ai vu sur LinkedIn qu’ils cherchaient un chef de projet, j’ai postulé immédiatement. »

Les cages de mise bas sont principalement constituées d’acier

« Vereijken améliore constamment ses produits et c’est intéressant de connaître le mode de production de l’acier et ses applications possibles. Par exemple, nos cages de mise bas sont principalement constituées d’acier, qui peuvent également bouger mécaniquement. Mon rôle est de mettre en place une certaine structure. »

Plancher mobile intelligent

« J’ai l’occasion d’étudier des systèmes qui réduiront la mortalité des porcelets. Par exemple, un plancher mobile intelligent. Je n’avais jamais pensé qu’une clôture pourrait améliorer le bien-être d’un animal. C’est d’autant plus intéressant pour moi. Au début, je travaillais dans la sous-traitance de métaux et avec les produits d’autres personnes ; ici, je m’occupe de nos propres produits. »

Dessins en 3D

Actuellement, Harold travaille avec l’équipe pour standardiser tous les produits et améliorer le contrôle de la qualité en dessinant tout en 3D. En parallèle, ils doivent essayer de maintenir le prix de vente à un niveau correct. Tout un défi. « Cela me réjouit de pouvoir me développer et d’envisager de mener à bien un projet personnel un jour. Un projet qui apporterait une valeur ajoutée à l’industrie porcine. »